LES MURMURES

 
L'homme qui se plaint de son sort, attaque Dieu directement, dans son incrédulité, il ne voit pas que les événements concourent à son bien en l'humiliant pour le disposer à la repentance. S'il y a un sujet de se plaindre - et il y en a un seul - c'est de se plaindre de ce qui a dépendu de nous, de nos mauvais choix, nos mauvaises
réactions, nos péchés. Voilà ce qui va pousser l'homme à la repentance. Celui qui
jette le blâme sur les autres se voit seulement victime et ne réalise pas qu'il a été en
grande partie artisan de son malheur : comme les juifs qui ont tourné 40 ans dans le désert suite à LEUR incrédulité.

Pourquoi l'homme vivant se plaindrait-il? (anan en hébreu: triste, plaintif, chialeux) Que chacun se plaigne de ses propres péchés. (Lamentations 3:39)

Le peuple "murmura" (anan) et cela déplut aux oreilles de l'Éternel. Lorsque l'Éternel l'entendit, sa colère s'enflamma; le feu de l'Éternel s'alluma parmi eux, et dévora l'extrémité du camp. Le peuple cria à Moïse. Moïse pria l'Éternel, et le feu s'arrêta. On donna à ce lieu le nom de Tabeéra, parce que le feu de l'Éternel s'était allumé parmi eux. (Nombres 11:1-3)

Ps.106:24  Ils méprisèrent le pays des délices; ils ne crurent pas à la parole de l'Éternel, 25  ils "murmurèrent" (ragan en hébreu: plaintif, rebelle, insoumis, récalcitrant) dans leurs tentes, ils n'obéirent point à sa voix. 26  Et il leva la main pour jurer de les faire tomber dans le désert, 27  de faire tomber leur postérité parmi les nations, et de les disperser au milieu des pays.


 

Retour au menu principal