Le prix à payer pour acquérir le trésor

La parabole du trésor dans le champ

Mt.13:44 Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un
champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et
achète ce champ.

Au fil des âges, d'innombrables trésors ont été enfouis dans le sol pour éviter la saisie
par les envahisseurs, par les impôts, par les voisins ou même par le propriétaire du
trésor! Et souvent, ils y restaient, car celui qui l'avait enfoui décédait, déménageait ou
en oubliait l'emplacement. Ceci est donc un scénario plausible aux oreilles des
auditeurs de Jésus.

Voilà donc qu'un homme tombe fortuitement sur un tel trésor. Le prix à payer est
élevé, l'homme doit vendre tout ce qu'il possède pour l'acheter. Aux yeux du monde
c'est une folie; le champ ne peut avoir l'utilité pour cet homme qu'avait sa maison et
tous ses biens, va-t-il dormir à la belle étoile, maintenant? Le monde ne voit pas et ne
sait pas qu'il y a là un trésor de caché.

C'est l'espérance de posséder ce trésor qui motive l'homme à échanger tout ce qu'il a
pour l'obtenir.

Maintenant, l'application spirituelle.

Pour nous, le salut est gratuit, mais ce n'est pas parce qu'il n'a pas coûté cher; Jésus a
payé de sa vie le fort prix, 1Co.6:20

Car ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez
été rachetés de la vaine manière de vivre que vous avez héritée de vos parents, mais
par le sang précieux de Christ. 1Pi.1:18-19.

Venez, buvez et mangez sans rien payer Es.55:1-3 Le salut est donc accessible à
tous; pauvres comme riches sont les bienvenus.

Il demeure qu'il y a un prix au salut. Pour le savoir, tournez dans 1Pi.1:9

Vous obtiendrez le salut pour prix de votre foi. 1Pi.1:9

C'est par grâce que vous êtes sauvés au moyen de votre foi, Ep.2:8 C'est une faveur
que Dieu nous fait de pouvoir être sauvés en plaçant notre foi en Jésus.

La foi dont il est question dans les Écritures, c'est bien plus que l'acceptation
intellectuelle d'un credo style "Jésus est mort pour mes péchés, il m'a sauvé de la
condamnation à venir". Bien des gens reconnaissent cela sans que ça ne change rien à
leur vie centrée sur eux-mêmes.

Jacques dit qu'une foi qui ne se manifeste pas en actions est une foi démoniaque; les
démons croient aussi qu'il y a un seul Dieu et ils tremblent, Ja.2:19.

Jésus connaissait les coeurs et ne se fiait pas à ce genre de profession de foi, Jn.2:23.
Dans Jn.8:31-34 et Mc.8:34-36 Jésus pose les critères qui définissent la foi qui
sauve.

31 Et il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: Si vous demeurez dans ma parole, vous
êtes vraiment mes disciples; 32  vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous
affranchira. 33  Ils lui répondirent: Nous sommes la postérité d'Abraham, et nous ne
fûmes jamais esclaves de personne; comment dis-tu: Vous deviendrez libres? 34  En
vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est
esclave du péché.

Mc.8:34  Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu'un veut
venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me
suive. 35  Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à
cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. 36  Et que sert-il à un homme de
gagner tout le monde, s'il perd son âme?

Voici comment Pierre et les apôtres ont manifesté leur foi:

Mt.19:27  Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et
nous t'avons suivi; qu'en sera-t-il pour nous? 28  Jésus leur répondit: Je vous le dis en
vérité, quand le Fils de l'homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le
trône de sa gloire, vous qui m'avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes,
et vous jugerez les douze tribus d'Israël.  29  Et quiconque aura quitté, à cause de
mon nom, ses frères, ou ses soeurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses
enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle.

La foi produit l'abandon à Dieu et la mise de côté des jouissances de ce monde parce
qu'elle est convaincue qu'il y a un trésor réservé à ceux qui ont voulu payer ce prix.
Ça coûte très cher, mais le retour est au centuple sur terre et dans le siècle à venir,
pour reprendre les paroles de Jésus.

Sans la foi, l'abstention des plaisirs du monde est une aberration, Paul nous dit que
nous serions alors les plus malheureux des hommes (1Co.15:19) et c'est ce que les
gens pensent de nous parfois: "Pauvres eux autres! Ils se privent de bon temps pour
rien !" Ils peuvent même nous prendre en pitié ou nous tourner en dérision.

1Pi.4:4 Aussi trouvent-ils étrange que vous ne vous précipitiez pas avec eux dans le
même débordement de débauche, et ils vous calomnient. 5  Ils rendront compte à
celui qui est prêt à juger les vivants et les morts.

Il n'y a pas de s'étonner de leur réaction, ils ne comprennent pas qu'il y a un trésor
dans le champ, il est perçu seulement par les yeux de la foi. Un jour ils en prendront
conscience, mais il sera trop tard, rappelons-nous la parabole du pauvre Lazare et du
mauvais riche, Lu.16:19-31.

Mais pour nous chrétiens? Qu'en est-il de nous?

Notre style de vie reflète-t-il vraiment la réalité spirituelle du trésor qui nous attend?
Col.3:1:7

1 Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d'en haut, où Christ
est assis à la droite de Dieu. 2  Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à
celles qui sont sur la terre. 3  Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ
en Dieu. 4  Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans
la gloire. 5 Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l'impudicité,
l'impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. 6
C'est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion, 7
parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés.

1Jn.3:1 Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés
enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c'est qu'il ne
l'a pas connu. 2  Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que
nous serons n'a pas encore été manifesté; mais nous savons que, lorsque cela sera
manifesté, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu'il est. 3
Quiconque a cette espérance en lui se purifie, comme lui-même est pur.

Est-ce que cette espérance nous purifie, nous nourrit et nous rassasie au point où
nous n'allons plus vers les jouissances de ce monde pour pouvoir fonctionner?

La samaritaine avait compris, elle a laissé sa cruche qui ne pouvait contenir que l'eau
stagnante, après avoir trouvé la source d'eau vive. Nous, est-ce qu'on traîne encore
notre cruche? Si on s'examine sincèrement on va confesser que cela nous est arrivé
par le passé, et peut-être est-ce même le cas présentement?

Si c'est votre manière de vivre, si la nourriture de votre âme, votre régime spirituel,
consiste encore en grande partie des choses de ce monde, alors l'amour du Père n'est
pas en vous, 1Jn.2:15-17.

15  N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime
le monde, l'amour du Père n'est point en lui;  16  car tout ce qui est dans le monde, la
convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l'orgueil de la vie, ne vient point du
Père, mais vient du monde. 17  Et le monde passe, et sa convoitise aussi; mais celui
qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.

Quand l'amour divin entre en nous, le reste prend le bord, il ne reste plus de place
pour la convoitise mondaine. On n'a pas besoin de pousser dans le dos de l'homme
rempli de l'amour divin par le Saint-Esprit (Ro.5:5) pour qu'il abandonne tout ce qu'il
tenait pour précieux afin de saisir Christ, comme l'a fait l'apôtre Paul, il le fait avec la
joie du Saint-Esprit, comme l'homme dans la parabole du champ;

Ph.3:7  Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme
une perte, à cause de Christ. 8  Et même je regarde toutes choses comme une perte, à
cause de l'excellence de la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur, pour lequel
j'ai renoncé à tout, et je les regarde comme de la boue, afin de gagner Christ, 9 et
d'être trouvé en lui, non avec ma justice, celle qui vient de la loi, mais avec celle qui
s'obtient par la foi en Christ, la justice qui vient de Dieu par la foi,

On pourrait dire aussi en paraphrasant Jé.2:13; il n'y a rien de lugubre, de pénible à
abandonner une citerne crevassée pour une source d'eau vive, c'est plutôt le contraire
qui est étonnant!

La foi produit donc de la joie, de l'empressement à abandonner les illusions
mondaines pour saisir la vie véritable qui se trouve en Jésus-Christ dans lequel se
cache tous les trésors de la sagesse et de la science, Col.2:2.

Que le Seigneur nous montre s'il y a quelque chose qui nous empêche de saisir
Christ, notre trésor.

Que Dieu illumine les yeux de notre coeur pour qu'on voit resplendir ce trésor, la
richesse glorieuse de l'héritage qu'il nous a réservé en Jésus-Christ, (Ep.1:18) pour
que les yeux fixés sur Jésus, nous courions avec persévérance dans la voie que Jésus
nous a tracés (Hé.12:1) jusqu'à ce que nous le saisissions dans toute sa beauté
(Ph.3:12, Ps.45:2) et goûtions combien il est bon, (1Pi.2:3).
 
 

11-11-1990

Retour au menu principal