HOLORIMES
 
 

Oh! j'ai rendu mon dentier
au gérant du monde entier

Ils sont extraterrestres, du sang lié
Ils sont extra tes restes, du sanglier!

En têtu, le con prend toujours mal la vie.
En tête, tu le comprends toujours mal, l'avis.

L'amertume sans les oreillers
La mère tu me sens les os rayés.

Cantaloupe?, on sème le printemps.
Quand t'a loupe, on s'aime le printemps.

 Attention! Tout Léviathan tue! Le con prendra avec la tension.
Attends Sion! Tout Lévi attend, tu le comprendras avec l'attention.

 Ces desseins qu'on prit
c'est des saints qu'on prie, compris?

 La mère, tu me fends le coeur.
L'amertume fend le coeur.

Rien qu'à voir un cou vert d'un constable
Rien qu'avoir un couvert d'un con stable

Tu m'éditeras "Des condors sur la Rome antique".
Tu méditeras dès qu'on dort sur la romantique.

Un homme et Jean, morts sur le coup.
Un nommé Jean mord sur le cou.

Il perdait des saints dans le charbon des divisions.
Il perd des dessins dans le char bon des dix visions.

Soie, polyesther, eau, coton.
Sois polie Esther au coton.

Si l'ami facile Larry Doré saoul âgé sent les vidanges
Si, la, mi, fa, si, la, ré, do, ré; soulagé sans les vies d'anges

Voici le récit de la tentation
dans la tente à Sion
de la tante assis, on
doit bien écouter pour comprendre...,


 


Retour au menu principal