PARASOL - PARAVENT - PARAPLUIE -PARATONNERRE

Quand on est incommodé par le soleil on se met sous un parasol

Quand on est incommodé par le vent on se met sous un paravent

Quand on est incommodé par la pluie on se met sous un parapluie

Il continue à faire soleil, à venter ou à pleuvoir mais nous n'en sommes plus affectés.

Dieu est lumière - le soleil de justice

Dieu est esprit - le vent qui souffle où il veut

Dieu est amour qui fait pleuvoir sur les bons et les méchants

Mais l'homme déchu est incommodé par l'action de Dieu sur sa vie, il se cache de sa lumière Jn.3:19 il essaie de fuir loin de son esprit Ps.139:7 et il rejette son amour le remplaçant par l'amour du monde 1Jn.2:15-17.

Pourtant le soleil continue à briller, le vent à souffler, et la pluie à tomber, il ne peut en être autrement car c'est dans leur essence, c'est leur nature même, si le soleil ne brille plus, il n'est plus un soleil, si le vent ne souffle plus, il n'est plus un vent, si la pluie ne
tombe plus, elle n'est plus de la pluie. Si Dieu n'aime plus il n'est plus Dieu. Dieu ne cessera jamais d'aimer Jn.3:16, 1Ti.2:4, 2Pi.3:9.

Mais tous ne reçoivent pas son amour, les ténèbres rejettent la lumière Jn.1:5, Jn.5:39. L'orgueil de l'homme lui sert de paravent, de parapluie et de parasol mais il ne pourra lui servir de paratonnerre quand la colère de Dieu l'atteindra Hé.2:3, 1Th.1:6-
10. Car l'amour ne se réjouit pas de l'injustice mais se réjouit de la vérité. 1Co.13:6 et chacun récoltera ce qu'il aura semé.

Mais Dieu ne voulant pas qu'aucun périsse, a fait porter aux hommes les conséquences pénibles de sa rébellion, Ge.3, afin de les humilier pour les rendre réceptifs à sa grâce que leur orgueil avait balayé de la main.

Tout ce temps, Dieu nous appelle et attends notre réponse, il respecte nos choix, car nous restons à son image, il tient à ce que nous entrions en relation avec lui librement, volontairement, motivé par l'amour qui naît d'un coeur humble.

Sa main n'est pas trop courte pour nous atteindre Es.59:1-2, l'effusion de l'esprit est répandue depuis la Pentecôte, mais la plupart des hommes restent sous leur parapluie d'orgueil et s'étonnent de ne pas goûter au temps de rafraîchissent promis.

Ce qui nous fait un velours c'est de savoir qu'on est aimé librement pour ce qu'on est, c'est la même chose pour Dieu, il se réjouit de voir l'homme lui montrer son affection en se pliant à ses directives données pour son bonheur.

Quand on est en amour, tout le reste devient bien secondaire et se perd dans l'arrière-plan, même chose pour la peine d'amour, on a beau gagner le gros lot, avoir un bon travail, etc, si le coeur
est en peine d'amour, rien ne le consolera sinon l'amour lui-même. L'amour ou son absence est ce qui affecte l'homme le plus profondément. Car c'est l'essence même de notre être fait à l'image du Dieu qui est amour.

Alors que nous sommes à la merci des humeurs changeantes des humains qui un jour aiment et le jour d'ensuite sont indifférents, rien ne nous séparera de l'amour de Dieu, Ro.8:38, il n'y a jamais de peine d'amour avec Dieu. Jamais de séparation! Si on sent
parfois une distance c'est que c'est nous qui se sommes éloignés, pas lui! Le soleil brille toujours avec la même intensité, mais plus on est loin de lui, moins on en ressent ses effets.

Le premier pas c'est de prendre conscience que Dieu nous aime. Si une femme nous aime et que nous ne le savons pas, cela ne nous fera pas un pli, nous ne serons même pas intéressé à la rencontrer pour voir ce qu'elle a l'air et ce qui motive son intérêt pour nous. Mais une fois que nous serons mis au courant de ses sentiments à notre égard, nous serons alors motivés de la rencontrer. C'est la même chose avec Dieu. La preuve que Dieu nous aime, c'est la croix, Jn.3:16. Laissons-nous donc toucher par l'amour de Dieu par le St-Esprit et par les gens qui nous
entourent.


Retour au menu

Adresse E-Mail : yvan_1977@hotmail.com