Recherche sur ce site
activé par FreeFind

Table des matières
Les grands thèmes
Liste de discussion
Accueil

Yvan Rheault

1 Jean 1:1 à 2:6
 
Pourquoi appeler péché ce que la Bible elle-même n'appelle pas péché.

Pourquoi appeler péché ce qui n'est qu'expression d'une souffrance.

Pourquoi appeler péché ce qui n'est qu'immaturité d'une nouvelle nature en croissance.

Pourquoi appeler péché ce qui n'est qu'expression d'une personnalité mal affermie.

Pourquoi appeler péché ce qui permet de tenir sous influence une âme ignorante.

Pourquoi appeler péché ce qui est ignorance d'une âme mal enseignée par des pasteurs qui passent plus de temps à jouer aux conducteurs spirituels qu'a se tenir aux pieds du Maître pour y être enseignés.

- Pierre-Antoine Eldin

Bonjour Pierre-Antoine, j'aimerais bien que tu m'expliques comment tu conçois ce verset de 1 Jean 1:9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifer de toute iniquité. 1:10 Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.

Avant que tu écrives je voudrais te préciser que ce que tu écris dans ma compréhension est dans ma position en Christ. Ces versets de 1 Jean 1:9-10 parle de ma marche, donc de ma part à faire au sujet de la sanctification. 

Je saisi aussi qu'il y a une différence entre se complaire dans la pratique du péché et par ma chair chuter et faire un péché que je confesserai. 

Éclaire moi un peu plus s'il te plaît sur ce que tu amènes à ce sujet. 

Merci
Madeleine.


Salut Madeleine,
 

J'ai parfois l'impression d'appartenir à une race à part. Il y a des choses tellement évidentes dans la Bible que je n'arrive pas à comprendre comment on ne peut pas les comprendre comme elles sont écrites :-)))

Heureusement que je peux partager avec des chrétiens qui lisent comme moi et surtout qui, comme moi, vivent ce qu'ils lisent. 

Sinon à entendre (ou lire) certaines prédications ou/et enseignements, je me demande comment font certains pour vivre en Dieu une vie de sainteté, de foi et de victoire sur le pêché. A croire que la Bible est lettre morte et non parole de vie.

Permet moi de répondre à ta question en incrustation avec un copier/coller de 1 Jean ch1:1à ch.2:6 

1,2  Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, - car la vie a été manifestée, et nous l'avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, - 
Dans ces deux versets, Jean explique le pourquoi de ce qu'il va dire : annoncer l'évangile en rendant témoignage à la parole de vie.  Il situe le contexte : La Vie (la vraie, l'éternelle)  a été manifestée de manière tangible (évidente et manifeste), la preuve nous l'avons vu de nos yeux et touchés de nos mains.

3,4  ce que nous avons vu et entendu, nous vous l'annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.
Et là, il associe ses lecteurs, de son temps et du notre, afin d'être en communion avec lui et avec Dieu (Père et Fils). C'est pour lui un sujet de joie parfaite.
Joie égoïste ??? Non nous verrons plus loin.

5,6  La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c'est que Dieu est lumière, et qu'il n'y a point en lui de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité.
Là, il dévoile le cœur de ses lecteurs. Attention amis lecteurs, regardez à vos fruits ??? Vous croyez avoir la vie éternelle ??? Non, vous ne l'avez pas. La preuve ??? Les résultats de vos vies sont des résultats des ténèbres. Ce n'est pas que vous disiez être en communion avec lui qui vous sauve, c'est de l'être réellement et les résultats de vos vies doivent le prouver.

7  Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
Car la marche avec lui, impossible humainement (sinon, à quoi cela aurait servit qu'il s'offre en sacrifice ?) est une marche qui dépend entièrement de lui et son action rédemptrice, purificatrice, salvatrice, nous communique TOUT ce qui convient pour traiter le pêché comme il se doit : dénonciation, repentance, purification, affranchissement et libération.
 
8 Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous.
Ne vous trompez pas, amis lecteurs qui croyez être sauvés sans l'être, agréables à Dieu sans l'être. Quand Dieu est en un homme, il y a des preuves évidentes de sa présence. Quand Dieu n'y est pas, il y a des preuves évidentes de son absence.

9  Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.
Mais que cela ne vous accable pas outre mesure, si, à la lecture de ce que je viens de vous dire vous prenez conscience de vos pêchés, il est fidèle et juste, à condition de les lui confesser.

10  Si nous disons que nous n'avons pas péché, nous le faisons menteur, et sa parole n'est point en nous.
Que personne ne se croit à l'abri de la condamnation éternelle qui attend quiconque en qui Dieu n'est pas.

2:1 Mes petits enfants, je vous écris ces choses, afin que vous ne péchiez point. C'est donc du domaine du possible Et si quelqu'un a péché,  C'est aussi du domaine du possible nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le juste. Et c'est là que nous voyons que sa joie n'est pas égoïste, elle englobe la bonne nouvelle qu'il annonce à ceux qui disent "c'est qu'il m'arrive encore de pécher.

2  Il est lui-même une victime expiatoire pour nos péchés, non seulement pour les nôtres, mais aussi pour ceux du monde entier. Y compris en Europe, en Afrique, en Asie, en Océanie, en Amérique (sauf au Canada peut-être).

3 Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l'avons connu. Si nous l'avons connu, alors vite, revenez au verset 7 du chapitre 1 et garder ses commandements, ce n'est pas pénible.

4  Celui qui dit: Je l'ai connu, et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n'est point en lui. Et les résultats de sa vie de menteur sont évidents pour tous, il marche continuellement de péché en péché.

5  Mais celui qui garde sa parole, l'amour de Dieu est véritablement parfait en lui: par là nous savons si nous savons, nous ne sommes pas sans ignorer :-))) que nous sommes en lui. Comment savons nous que nous sommes en lui ??? Mais revient au commentaire du verset 8 du chapitre 1.
Et si nous sommes en lui, il est en nous et alors  vite, vite revenez à nouveau au verset 7 du chapitre 1

6  Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même. Et sauf enseignement apostat, la marche de Jésus fut une marche sans pêché. Je DOIS donc marcher comme lui, sauf bien sûr si j'en crois ceux qui ne se sont pas encore débarrassés des miasmes de l'enseignement humaniste et ethnocentrique de l'Eglise catholique Romaine. Et ils sont plus nombreux qu'on ne le croit, y compris chez les pasteurs.

Voilà chère amie, comment je lis ce passage de 1 Jean 1:9,10. Dis moi quelle est ce péché qui revient toujours dans ta vie et je te dirai, d'abord si c'est un péché, et si oui, je te dirai comment en être libéré.

Pour clore ce débat, je te raconterai une anecdote, une vraie. 

Un jour un jeune pasteur, vient me trouver et me dit :
J'ai un problème, tu me connais, tu sais que je fais de mon mieux, je suis attentif à donner un bon enseignement, je veux être honnête, mais hélas, j'ai un combat, je suis esclave de la masturbation. J'ai prié, jeûné, rien à faire, je suis prêt d'arrêter mon ministère, car je ne veux pas parler de pureté et de sainteté dans mes sermons alors que je suis esclave de pensées impures qui ne trouvent leur assouvissement que dans la masturbation.

Quel conseil croyez-vous que je lui ai donné ??? Celui-ci :
Mon ami, la prochaine fois que tu seras "obligé" de te masturber, ne te cache pas, fais le sous le regard de Dieu et dit lui, 
"Seigneur, cette envie est plus forte que moi, si toi tu ne me délivres pas, je suis obligé de le faire." 
Et s'il n'intervient pas, fais le.

Que croyez-vous qu'il lui soit arrivé ???

Fut-il délivré à la première fois, la deuxième, je ne sais pas. Mais toujours est-il que le dimanche suivant, avant de prêcher, il me fit un clin d'œil et son message était léger et paisible.

Aujourd'hui il est marié et père de famille et libre du pêché impur qui souillait son âme. 

Salutations fraternelles en Christ qui a dit sans moi vous ne pouvez rien faire. 

Et quand il a dit rien, cela veut dire RIEN et ça c'est pas rien :-)))

Pierre-Antoine ELDIN <°//><

 
Nouveautés
Études bibliques
Table des matières